Atelier: Contrôle à distance

Ce mercredi, nous avons testé des solutions de contrôle à distance.
Retrouvez ci-dessous les logiciels que nous avons utilisés, ainsi que nos commentaires:

VNC

=> Voir notre documentation
Un serveur VNC est déjà installé sur nos ordinateurs (Inclus dans Linux Mint). Il faut juste l’activer pour partager son écran.
Il existe plusieurs clients, qui sont installables depuis le gestionnaire de logiciels. Nous avons utilisé Remmina, avec son plugin remmina-plugin-vnc.

Avantages: Facilité de mise en place sur un réseau privé (tout le monde connecté derrière le même routeur)

Inconvénients: Sécurité faible (pas de chiffrement), non adapté à une utilisation à travers Internet

ssVNC

=> Voir notre documentation
C’est un client VNC qui prend en charge le chiffrement de la connexion, et l’authentification des utilisateurs. Il doit être utilisé avec un serveur prenant en charge ces fonctionalités, tel que x11vnc.
Avantages: sécurité, mieux adapté à Internet
Inconvénient: un peu complexe à mettre en place

x2go

C’est une solution qui propose davantage de fonctionnalités et de performances que VNC: partage de fichiers, d’imprimantes, sons, autres méthodes de compression. Elle est basée sur le protocole SSH pour l’authentification et le chiffrement.

Sur l’ordinateur à contrôler, il faut installer le serveur x2go ainsi que le serveur SSH. Le logiciel client est disponible sur de nombreux systèmes: Linux, MacOs, Windows.

Avantages et utilisations: Solution sécurisée et performante. Le logiciel permet de lancer plusieurs sessions sur un même serveur, ce qui est pratique pour travailler à distance, ou pour faire des ateliers (environnement de travail standardisé). Il peut être utilisé pour transformer facilement de vieilles machines en clients légers. Il permet également de se connecter à une session déjà ouverte, pour partager un écran à plusieurs (aide à distance).

Inconvénients: le serveur n’est pas compatible avec tous les systèmes. Il dépend notamment du serveur graphique installé (xserver) et de l’environnement de burau (XFCE, MATE, Gnome…). Cette solution est donc moins bien adaptée pour de l’aide à distance, où les utilisateurs ont des configurations très variables.

Point commun de ces solutions

Toutes ces solutions sont libres et non centralisées, et nécessitent l’installation de logiciels sur les ordinateur.

Les solutions centralisés, comme TeamViewer ou Skype, apportent une certaine facilité: pour prendre le contrôle à travers Internet, il n’y a pas de configuration spécifique à faire. En effet, dans ce cas vous vous connectez à un serveur sur Internet, qui s’occupe de faire la liaison entre les ordinateurs.

Dans le cas des logiciels que nous avons testés, nous n’utilisons pas de serveur intermédiaire. Il faut donc pouvoir configurer sa connexion Internet pour laisser passer les connexions entrantes.

  • En contrepartie, nous gagnons en confiance:
    nos données ne transitent pas par un serveur inconnu, qui pourrait trop facilement récupérer nos mots de passe ou autre données personnelles.
  • les logiciels sont libres et font uniquement ce qu’on leur demande (personne d’autre ne les contrôle).
  • les logiciels étant libres, il est possible de les améliorer ou de les paramétrer pour simplifier leur utilisation: voir par exemple notre système d’aide à distance basé sur ssVNC et x11vnc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*